the gapiannist.png
The Gapiannist – Where sex conversation takes place

Vulve ou vagin ? Quelles sont les différences

Il y a des choses dont on parle peu et qui ont un impact sur notre intimité au quotidien. Il est important d’en parler pour faire bouger les lignes, améliorer les soins dédiés à la santé des femmes et mieux connaître son anatomie tout simplement. Savez-vous faire la différence entre votre vulve et votre vagin ? Ne rougissez pas, en France 6 femmes sur 10* ne sauraient pas identifier leur vulve et il est fortement probable que nous les ayons confondu avec le vagin pendant une grande partie de notre vie.


Qu’est ce qu’une vulve ?

La vulve est la partie qu’on peut appeler “externe”, elle comprend le clitoris, les lèvres externes, les lèvres internes (leurs tailles est propre à chacune, il n’y a pas de norme, pas de standard) et le vestibule : cette zone inter-labiale où se trouve l’urètre et l’entrée du vagin.


Image extraite du guide du bien-être intime fait en collaboration avec Mia.co


Qu’est ce que le clitoris ?


Découvert dans sa totalité en 1998 par la chercheuse Helen O'Connell grâce à une IRM de celui-ci, ce n’est qu’en 2016 que la gynécologue Odile Buisson et le chirurgien Pierre Foldes (connu notamment pour son travail remarquable de reconstruction des clitoris après excision) révèlent au grand jour et en 3D cet organe entièrement dédié au plaisir. Le clitoris fait partie de la vulve mais vous ne voyez que le "gland", partie externe de celui ci, l’organe dans sa totalité est beaucoup plus grand et comporte deux “piliers” qui forment sa racine comme vous pouvez le voir sur l’illustration ci-dessous.


Quelle est la taille du clitoris ?


La partie externe “le gland du clitoris” que vous voyez ne représente que 5% de la totalité de l’organe, le reste est invisible et représente 95% de l’organe. En moyenne le gland du clitoris mesure 1 cm au repos.

La totalité du clitoris mesure entre 8 et 12 cm, ceci est une moyenne, nous sommes tous.tes uniques et cela varie d’une personne à l’autre. Celui-ci entre en érection tout comme le pénis lors de l’excitation, il se gorge de sang et peut jusqu’à doubler de volume.


Pourquoi est-ce que le clitoris est un organe érogène ?


Le clitoris possède plus de 8,000 terminaisons nerveuses, comparé à 5,000 pour le pénis. De quoi explorer son corps ! Rappelons que ce merveilleux organe n’est pas statique et bouge selon les mouvements de notre corps, celui-ci est connecté au périnée qui peut se contracter lors de la pénétration ou lors de la stimulation externe de celui-ci.


Image extraite du guide du bien-être intime fait en collaboration avec Mia.co


Pour aller plus loin, on vous conseille l’excellente lecture du Petit Guide de la masturbation féminine de Julia Pietri. Disponible également dans notre coffret Self-love exclusif.


Qu’est ce que le vagin ?


Le vagin à contrario est la partie interne qui est un organe musculo-muqueux et une zone extensible. C’est à dire que ses parois s’écartent pour laisser passer un tampon, une coupe menstruelle, un doigt, un pénis ou un bébé. Lorsque l’on souffre de “vaginisme” le vagin se contracte automatiquement et nous n’arrivons plus à faire passer quoi que ce soit. Le vagin fait partie de l’appareil reproducteur dit “féminin”, il permet aux spermatozoïdes de remonter dans le col de l’utérus pour aller féconder l’ovocyte qui deviendra un ovule lors de la fécondation avec un spermatozoïde, puis grandira pour devenir un bébé 9 mois plus tard.



Image extraite du guide du bien-être intime fait en collaboration avec Mia.co


Pourquoi est ce important de faire la différence entre le vagin, la vulve et le clitoris ?


Outre le fait qu’employer les bons mots permet de mieux se connaître et s’approprier son corps, 4 femmes sur 10* se sentent complexées par l’aspect de leur vulve, notamment à cause d’une représentation faussée et standardisée de celles-ci dans le porno. Cela a un impact sur notre rapport au corps, la façon dont nous nous percevons au quotidien, nous prenons soin de nous, sans parler bien sur de nos relations intimes. Chaque vulve est unique, leurs formes, aspects et couleurs varient d’une personne à l’autre. Elles évoluent aussi avec le temps et cela est tout à fait normal. Nous manquons encore trop de représentations diverses, pourtant malgré les dictats, notre vulve n’est pas sale et fait partie de nous.

Et vous ? Vous êtes-vous déjà regardé dans un miroir pour observer à quoi ressemble la votre ? On appelle ça le vulva mapping, cela peut vous aider à mieux comprendre le fonctionnement de votre corps, votre plaisir mais aussi de mettre des mots sur certaines parties si vous ressentez des gênes, inconforts et douleurs pour en parler au mieux avec un.e professionnel.le de la santé (médecin généraliste, gynéco ou sage femme).

Pour se regarder on vous conseille de prendre un miroir à main, mieux vous connaissez l’aspect de votre vulve plus vous serrez capable de détecter de potentiels problèmes ou bien d’identifier des changements anormaux, si cela venait à se produire pour consulter un professionnel.le de la santé au plus vite.


Comment prendre soin de sa vulve ?


Pour prendre soin de votre vulve au quotidien, juste de l’eau claire et de l’amour suffisent.

Si vous souhaitez utiliser une solution lavante, prenez en une au pH neutre et sans additifs superflus. Si vous observez des inconforts, des irritations ou des sécheresses à certains moments de votre cycle, après l’amour ou bien le sport, sachez que des baumes et gels aux ingrédients naturels et bio existent également pour vous soulager.

Nous avons créé une routine Happy Vulve dans laquelle vous retrouverez une solution lavante JHO, un petit baume vulve Baûbo et un lubrifiant naturel et à base d’eau de My lubie pour prendre soin de vous lors de vos rapports et de la masturbation. Utiliser un lubrifiant évite les frictions, augmente le plaisir car le corps n’est pas forcément auto-suffisant indépendamment de l’excitation. Il n’y a pas de gêne à avoir et cela peut changer selon le moment du cycle, le stress, la prise de médicaments etc. On vous rappelle que l’utilisation d’une huile lubrifiante lors de vos rapports et la masturbation peut se faire si vous n’utilisez pas de préservatif ou d’accessoires intimes en silicone, l’huile les rend poreux et cela vous met en danger. Dans le cas du préservatif, cela peut donner suite à une grossesse non désirée mais également transmettre des maladies et infections entre partenaires.


Comment prendre soin de son vagin ?


On vous rappelle que le vagin est auto-nettoyant et qu’il ne faut surtout pas le laver sous peine de perturber votre flore intime et de favoriser les infections. D’ailleurs si vous êtes sujette à des mycoses et cystites sachez que vous pouvez également essayer de faire une cure de probiotiques pour réduire le risque d’infection vaginale. Nous sommes toutes différentes et il existe des solutions pour chacune, retrouvez notre sélection de soins intimes à la composition clean sur gapianne.com et n’hésitez jamais à demander l’avis d’un.e professionnel.le de la santé pour vous orienter.


Prendre soin de soi est un acte d’amour et l’on on vous souhaite de vous célébrez au quotidien. You’ve got the power in you !