the gapiannist.png
The Gapiannist – Where sex conversation takes place

Le masque de grossesse : ce qu’il faut savoir



Vous êtes nombreuses à nous poser des questions au sujet du masque de grossesse, alors voici nos réponses à vos questions sur comment et pourquoi certaines femmes développent un masque de grossesse, comment mettre toutes les chances de votre côté pour l’éviter (notamment en été), et ce qu’il est possible de faire s’il ne disparaît pas spontanément après la naissance.





1. Tout d’abord, c’est quoi le masque de grossesse ?


Le masque de grossesse, appelé médicalement “chloasma”, est une réaction cutanée qui touche entre 50 % et 75 % des femmes enceintes et qui se caractérise par des taches brunes ou grisâtres au niveau du front, sur le contour des yeux, des joues et au-dessus des lèvres. Lorsqu’il est très prononcé, il prend vraiment la forme d’un masque posé sur le visage, d’où le nom de “masque de grossesse”.


2. Qu’est ce qui provoque le masque de grossesse ?


Il y a différents facteurs qui expliquent l’apparition d’un masque de grossesse :

- des facteurs génétiques

- l’exposition au soleil

- et surtout les hormones, les fameuses.

En effet, comment on l'expliquait récemment dans un précédent article dédié aux étapes du cycle hormonal des femmes, la grossesse est une étape majeure, d'un point de vue hormonal, durant laquelle les hormones sont complètement chamboulées : le corps génère davantage d’hormones féminines comme la progestérone, les oestrogènes et la LH, rendant la peau plus sensible au soleil. Cela entraîne une augmentation de la synthèse de la mélanine (pigment naturellement présent dans le corps pour donner leur coloration à la peau, aux cheveux, aux poils et aux yeux), à l'origine de l'apparition (éventuelle) du masque de grossesse.

D’ailleurs parmi les effets de la grossesse au niveau de la pigmentation de la peau, on rencontre aussi souvent une coloration plus sombre au niveau des aisselles, des aréoles des seins, de la face interne des cuisses, de la vulve, de l’anus, et de la ligne entre le pubis et le sternum, elle aussi due à l’augmentation de la production de la mélanine.


3. Peut-on développer un masque de grossesse sans être enceinte ?



Eh bien oui ! Du fait que ce soit majoritairement dû à un dérèglement hormonal, il arrive qu’une pilule trop fortement dosée en œstrogènes provoque aussi un masque de grossesse. On n'hésite pas dans ces cas-là à prendre rendez-vous avec son gynéco ou sa sage-femme pour ajuster sa contraception.



4. Quand et comment apparaît le masque de grossesse ?


Le masque va généralement apparaitre autour du 4ᵉ mois pour la femme enceinte, sous l’effet combiné de :

- l'augmentation de la production de mélanine due aux hormones

- de l’exposition au soleil.



En gros, l’exposition au soleil active la production de mélanine, déjà exacerbée par l’action des hormones (double stimulation donc), déclenchant ainsi le masque de grossesse.


5. Certaines femmes sont-elles prédisposées à développer un masque de grossesse ?


Pour toutes les raisons expliquées ci-dessus, les femmes brunes à la peau mate sont naturellement plus disposées à faire un masque de grossesse du fait de leur taux de mélanine naturel plus haut mais toutes les femmes, même au teint clair, peuvent développer un masque de grossesse.

Bonus si vous êtes enceinte en été, dans un endroit fortement ensoleillé bien sûr.


6. Que faire pour éviter ce masque de grossesse ?


Comme vous l’aurez déjà compris, la prévention est le tout premier bouclier contre le masque de grossesse. On peut difficilement lutter contre l’action des hormones à l'œuvre durant la grossesse. En revanche, on peut s'hydrater beaucoup et limiter son exposition au soleil. Et là-dessus, on ne lésine pas sur l’attirail :


1/ une crème hydratante spéciale femmes enceintes qui prévient contre la dépigmentation


creme-hydratante-femmes-enceintes-speciale-masque-grossesse
Crème Ynestra de Moom - 44€

2/ éviter au maximum de s’exposer, encore moins entre 12H et 16h.


D’autre part, si on veut quand même continuer à profiter encore des plaisirs de la vie comme d’un déjeuner en terrasse, on vise évidemment une terrasse à l’ombre, mais surtout surtout :

- on se tartine de crème solaire 50+ (exit les indices 30, là il ne s'agit pas de rigoler)

- on dégaine les lunettes, le chapeau, le sombrero ou tout ce que vous voulez

- on n’oublie pas de réappliquer sa crème toutes les 2 heures

Bref, vous avez compris, on profite du soleil, mais à l’ombre ET tartinée de crème solaire. Et ce n'est pas parce qu'on est à l’ombre qu'on ne met pas de crème !


Notre 1er petit conseil :

- le matin, appliquez une crème 50+ teintée (et non pas l'inverse - on vous a vues venir - exit les crèmes teintées à spf 12) en crème de jour (les teintées sont encore plus efficaces et ont le mérite de carrément squeezer l’effet Tipp-Ex qu’on redoute chez les crèmes 50+ normales). Achetez la même en double pour la mettre dans votre sac et la réappliquer au cours de la journée. En bonus, les sticks SPF 50+ teintés (Laboratoire de Biarritz par exemple) qui sont top pour les zones particulièrement sensibles du contour des yeux)

- hydratez-vous avec la crème hydratante visage de Moom qui lutte contre l'hyperpigmentation grâce à l'acide lactique et l'eau de fleur d'oranger.

- le soir, on vous conseille grandement l'utilisation d'une huile démaquillante pour enlever parfaitement tous les résidus de crème solaire et bien laisser votre peau respirer. Celle d'Oden est top ;)

Notre 2nd petit conseil en cadeau : gardez cette habitude pour le reste de vos jours, car c’est le meilleur moyen de prévenir l’apparition des rides… dont on sait évidemment qu’il vaut mieux retarder l’apparition puisque encore aucun génie n’a trouvé de solution miracle pour les éradiquer une fois installés.



7. Quand le masque de grossesse disparaît-il ? Que faire s' il ne disparaît pas ?


</